Une minute… aux Chutes du Niagara

Entre notre séjour aux Etats-Unis et la fin de notre Tour du Monde au Canada, s’arrêter aux Chutes du Niagara s’imposait naturellement. Pour vraiment prendre notre temps et se donner un maximum de chance de les voir sous le soleil, nous avions choisi d’y passer 2 nuits : une du côté américain et une du côte canadien – en passant la frontière à pied sur le Rainbow Bridge. Et nous avons bien fait !

Arrivés sous la pluie à l’aéroport de Buffalo, nous avons pris un Uber pour nous conduire à notre premier hôtel à Niagara Falls US. Check-in, bagages posés dans la chambre, et hop nous voilà partis pour voir le coucher de soleil sur les chutes, à moins de 10 minutes à pied. Il ne pleuvait plus, mais la fraicheur du soir (15 degrés) nous changeait radicalement des 30 degrés de la veille à Denver. Au crépuscule, des jeux de lumières éclairent les chutes de chaque côté et c’est vraiment très joli. Il y avait du monde pour se presser autour des barrières, mais c’était très supportable. 

Nous sommes ensuite allés diner à quelques centaines de mètres au Hard Rock Café ; cela n’aurait pas été notre premier choix, mais l’offre de restauration est tellement réduite le dimanche soir en septembre à Niagara que c’était ça… ou rien (dans le périmètre). Nous avons patienté 45 minutes en nous promenant dans les rues désertes et venteuses (avec un biper dans la poche pour nous indiquer qu’une table se libérait) avant de savourer une délicieuse viande sous un tonnerre de décibels. 

Après avoir repris des forces et de la chaleur, nous étions prêts à de nouveau affronter le froid et assister au feu d’artifice tiré tous les soirs en été – uniquement le week-end à partir de septembre. Nous avons donc vu des belles bleues, des belles rouges, et tout et tout, au dessus des Chutes pendant quelques minutes. Assez magique. 

Le lendemain matin, sous un grand soleil, nouvelle marche pour faire des photos de jour puis prendre les billets pour LA croisière à ne pas rater : « Maid of the Mist« . Habillés en Schtroumpf sous nos ponchos bleus (chez les canadiens, c’est en rouge), nous avons pu nous approcher au plus près des Chutes (en prenant une belle douche quand même, mais cela nous a bien fait rire). Et là, on voit tout : les Chutes américaines, le Fer à Cheval et le Voile de la Mariée. 

Retour à l’hôtel pour récupérer nos bagages, Uber pour nous emmener jusqu’au Rainbow Bridge et nous avons dit au-revoir (à bientôt) aux Etats-Unis, passé le pont au-dessus de l’eau et obtenu un nouveau tampon sur notre passeport en franchissant la frontière pour le Canada. 

Re-belote du côté canadien : on marche sur une belle promenade devant les Chutes, on prend plein de photos – c’est vrai qu’elles sont bien plus belles de ce côté. Le ciel commençant à s’assombrir, nous avons vite rejoint notre hôtel à pied (ça grimpait pour monter la colline). 

Pour fêter notre première nuit au Canada, nous avions réservé une chambre au Hilton « vue sur les Chutes » (il y avait une promo puisque l’hôtel est en travaux – mais sans aucun désagrément nous concernant). Assez fascinant de les voir ainsi… 

Vue depuis le Hilton

Même chose depuis le restaurant panoramique avec une très belle vue sur l’ensemble du site de nuit – avec surtout un excellent diner gastronomique et la découverte des vins de Niagara : une belle surprise, aussi bien en rouge qu’en blanc.

Après en avoir encore pris plein les yeux le matin au réveil depuis la chambre, nous avons quitté Niagara sous la pluie ; un nouvel Uber nous conduisant à Toronto où une voiture de location – et de nouvelles aventures nous attendaient en Ontario !

Pour plus de détails sur les hôtels sur Niagara : notre seizième semaine.

Dans la vidéo ci-dessous, nos plus belles images des Chutes.

Cet article a 2 commentaires

  1. J’avoue que la vue depuis l’hôtel est à couper le souffle ! Nous sommes allés voir les chutes il y a quelques années et nous avons été vraiment déçus. Du coup, lors de notre road trip au US cet été, nous sommes passés entre les lacs Ontario et Erié…. sans nous arrêter !

Laisser un commentaire

Fermer le menu