Une minute… à Death Valley

Death Valley – ou Vallée de la Mort – est bien le lieu de tous les superlatifs. Il s’agit de l’endroit le plus chaud de la planète (record à 57 degrés Celsius et il y fait 45 degrés en juillet/août), le point le plus bas des Etats-Unis (85 mètres au dessous du niveau de la mer à Badwater Basin) et c’est le plus grand parc national américain (plus de 13000 km²), après ceux situés en Alaska. 

Dans cette vallée, qui fait partie du désert des Mojave, on peut rouler des heures sans croiser ou doubler une voiture. Dans les précautions de base, on te demande d’avoir un véhicule en bon état, un plein d’essence et beaucoup d’eau dans ton coffre (au moins un gallon – soit plus de 3 litres – par personne). Evidemment, tu ne sors pas des routes balisées et tu espères très fort que la clim’ de la voiture ne tombera pas en panne. 

Ayant zappé Death Valley lors de notre précédent voyage dans l’Ouest, nous ne pouvions pas faire l’impasse cette fois. Nous avons décidé de passer 2 nuits à Furnace Creek afin de vraiment prendre notre temps et de parcourir les lieux à notre rythme en évitant les très très grosses chaleurs de la journée… et puis aussi parce que c’était l’anniversaire de Philippe et que c’était l’occasion de marquer le coup dans un endroit hors du commun. 

Dans la vidéo ci-dessous, vous verrez les sites principaux, accessibles en SUV (et non en 4X4, donc pas de piste). A savoir, dans l’ordre d’apparition à l’écran : 

– Father Crowley overlook : un beau point de vue pour embrasser la vallée en arrivant de la route 190
– les Dunes Mesquite Flat
– le lever de soleil à Zabriskie Point, seule fois où nous nous sommes levés à 5h du mat’ pendant ce tour du monde… mais ça valait le coup… et surtout quel bonheur de sentir un peu de « fraicheur » (relative, à 28 degrés).
– Dante’s view : à plus de 1600 mètres d’altitude, une vue fantastique sur toute la vallée après une petite marche de 10 minutes, bien agréable car il faisait encore « frais ». 
– Badwater Basin : connu pour être l’endroit le plus bas des Etats-Unis et le plus chaud de la terre. Un immense lac salé asséché et donc devenu une salière géante.
– le Canyon de Natural Bridge, qui fait penser à Arches
– Artist’s Palette : on y accède par une petite route à sens unique en remontant de Badwater. L’oxydation des différents métaux a créé des couleurs aussi variées que la palette d’un artiste sur les flancs de la montagne.

En conclusion : on a eu très chaud, on a beaucoup, beaucoup bu d’eau, on a jamais autant mis la clim’ de notre vie… et on a vu des paysages absolument féériques, magiques, grandioses… 

 

Le site officiel de Death Valley, pour en savoir plus. 

Cet article a 4 commentaires

  1. vraiment magnifique…. seul au monde… j’adore !!! merci ! bon séjour chez ma soeur ! bisous

    1. Merci Corinne 😘

  2. Bon voyage, Joyeux anniversaire, Soyez heureux, Continuez de nous faire rêver, nous pour qui l’horizon s’arrête encore aux murs de nos bureaux !!!

    1. Avec un peu de retard, merci beaucoup Catherine. 😘

Laisser un commentaire

Fermer le menu