Une minute… à Matsuyama

Nous venons de passer 2 jours à Matsuyama, sur l’île de Shikoku. Pourquoi ce choix? A l’origine parce qu’il y avait une connexion directe depuis Okinawa à un prix très bas… mais aussi parce que c’est proche d’Hiroshima – l’une des étapes incontournables de notre itinéraire – et puis finalement parce que l’on y trouve l’un des plus beaux châteaux du pays. Nous sommes donc arrivés hier après un bon vol d’à peine deux heures, un transfert hyper facile en bus « Limousine » (à 4€) qui nous a conduit devant notre hôtel, lui-même situé devant le parc du château. Beau château féodal que l’on a pu photographier depuis notre fenêtre de chambre avant que des pluies torrentielles ne s’abattent sur la ville…

C’est le coeur vaillant, équipés de parapluies et de longs ponchos en plastique achetés l’an dernier à Singapour, que nous avons quitté l’hôtel à l’assaut du château… Devant les trombes d’eau qui tombaient, prudents, nous avons pris un taxi pour nous conduire au téléphérique permettant d’accéder au château. Evidemment quand il fait beau on peut y monter à pied en une trentaine de minutes.

Un peu d’histoire (juste pour donner le contexte : nous n’avons pas la prétention de remplacer nos amis Michelin ou Lonely Planet) : ce château a été construit début 17ème. Jamais attaqué sous la période féodale, il été plusieurs fois détruit par des incendies puis par des bombardements pendant la deuxième guerre mondiale. De très belles rénovations – avec les techniques d’époque (ni clou, ni béton) – et son impressionnante position au sommet d’une colline en font l’un des plus remarquables châteaux du Japon. Par beau temps on doit avoir une vue fantastique sur la ville et la mer intérieure… et au mois d’avril avec la floraison des nombreux cerisiers, cela doit être fabuleux. 

Visiter le château dans ces conditions était au final une expérience très agréable : il y avait très peu de touristes (on aime bien) et les nuages qui entouraient le site lui donnaient une ambiance très particulière. En plus nous étions vraiment mignons – et trempés – dans nos tenues et cela nous a fait beaucoup rire tout au long de la journée (et en plus il faisait 26 degrés donc ce n’était quand même pas des conditions extrêmes :). 

Mouillés pour mouillés, nous avons continué notre balade en redescendant à pied quelques centaines de marches dans une jolie forêt avec des cascades et des ruissellements intenses. A notre arrivée, nous étions attendus par un ravissant jardin japonais qui fut une très jolie surprise. Seuls, nous y avons passé un très long moment, allant d’émerveillement en émotion devant une telle délicatesse, une telle harmonie. La pluie, toujours présente, s’était elle aussi adoucie comme par enchantement, et conférait un charme fou à l’endroit. 

Nous espérons que cet article et la vidéo ci-dessous permettront de partager ce très joli moment.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu