Troisième semaine de notre tour du monde

Sur cette troisième semaine, nous avons terminé notre séjour en Chine et entamé notre itinéraire au Japon.

Les derniers jours à Shanghai nous nous sommes baladés tranquillement au hasard des rues ; nous confirmons que les « steak houses sont nos amis » quand on commence (ou plutôt nos estomacs)  à se lasser de la nourriture locale, même délicieuse. Rien de mieux qu’une bonne viande grillée pour se remettre en état :). Allez faire un tour sur la page « Chine » pour revivre le début de notre périple.

Le trajet entre Shanghai et Okinawa s’est bien passé : aucun problème pour trouver un taxi qui nous a emmené sans embouteillage à l’aéroport – très facile également pour s’enregistrer et passer les formalités… bien plus aisé que je ne le pensais, notamment par rapport à nos bagages que je craignais de devoir mettre en soute (on essaye de les avoir toujours en cabine avec nous). J’avais lu sur le site de China Eastern Airlines que les bagages à main ne devaient pas dépasser une certaine taille (plus petite que les autres compagnies) et un poids de 5kg (ailleurs c’est plutôt 7 ou 10kg). En fait le personnel au sol nous a encouragé à garder nos bagages avec nous (notamment pour éviter d’allonger la queue énorme au comptoir)… ce qui nous a bien arrangé !

Le vol de deux heures était agréable et nous avons même eu droit à un repas très correct.  A l’arrivée à l’aéroport d’Okinawa, la procédure à l’immigration fut assez efficace et après avoir retiré quelques milliers de Yens à l’ATM, nous avons rapidement trouvé un taxi avec une petite dame qui nous a conduit en dix minutes à notre hôtel pour 2 nuits.

Naha est la « capitale » de l’ile d’Okinawa – à peine 300.000 habitants. Nous avons séjourné sur la rue principale « Kokusai-Dori street », ce qui nous a permis une première approche du Japon et de la chaleur tropicale. Et là tout de suite je précise : l’archipel d’Okinawa, ancien royaume Ryukyu, à 1500km de Tokyo, a été annexé par le Japon il y a moins de 150 ans (en 1879 pour être précise). Les okinawais revendiquent leur propre culture, métissage de cultures japonaise et chinoise, notamment au niveau de la musique et de la cuisine….

Ah la cuisine…. ici on considère que tout aliment est un « médicament de la vie » (c’est ce que je dis TOUT LE TEMPS !) et l’espérance de vie est exceptionnelle, avec un le plus fort taux de centenaires ; toutefois cette moyenne est en baisse avec un taux d’obésité plus important que dans le reste du pays et une fréquentation massive des fast-foods par la jeune génération.  Mais alors, qu’est ce qu’on se régale ! Depuis notre arrivée, nous multiplions les découvertes gustatives et allons de surprise en surprise avec le même plaisir et le même enthousiasme !

Nous sommes arrivés il y a deux jours à l’hôtel « Moon Beach », à moins d’une heure de Naha – un bel endroit pour se reposer (encore une semaine !), pour travailler (oui oui), nager et mettre à jour notre site ; c’est également une bonne base pour continuer de découvrir la cuisine d’Okinawa avec plein de bons petits restaurants autour. En plus tous les soirs nous avons droit à des couchers de soleil fantastiques… il faudra toutefois qu’on arrive à se réveiller assez tôt (05h30) pour voir un lever de soleil : on est quand même au Pays du Soleil Levant !

Les hôtels :

Gracery Hotel à Naha : petite chambre mais super propre et fonctionnelle – établissement ouvert il y a quelques mois et très bien situé sur la rue principale de la ville. Nous avons pu nous balader dans le quartier des potiers, dans les marchés et les galeries à l’ancienne. Tout ça avec une chaleur de plus de 35 degrés… Le petit-déjeuner, typique okinawais, était vraiment délicieux.

Moon Beach Hotel à Onna : très grande chambre (mais avec des lits jumeaux comme souvent au Japon), une terrasse avec vue sur le port ; très belle piscine à débordement assez calme, belle plage, piscine intérieure dans un atrium (avec plein d’enfants !). Nous avons testé le petit déjeuner le premier matin : très bien mais assez onéreux ; nous préférons prendre notre thé dans notre chambre avec des fruits ou autres douceurs achetés au supermarché à côté… et garder le budget pour des bons restaus le soir 🙂

Encore une trentaine de kilomètres à pied cette semaine – à laquelle on rajoute de nombreuses longueurs de piscine ou en mer depuis 2 jours !

Ce qui nous a beaucoup plu (chacun a répondu sans connaître les réponses de l’autre) :
Philippe : ne plus avoir mal au dos grâce aux massages de Marie (et aussi grâce à un patch japonais super efficace :), les couchers de soleil fabuleux, la chambre spacieuse et silencieuse, la piscine et la mer à Onna, la politesse et la gentillesse des locaux, la nourriture d’Okinawa, les séries « lost in Space » et « 3% », les restaus de viande à Shanghai.
Marie : l’organisation, les petites attentions géniales et super pratiques (je prépare un article « les japonais sont malins, j’adore »), tous les repas depuis notre arrivée sur l’archipel, les steak houses et le groupe turc (ou ouïgour?) qui dansait près de la Place du Peuple à Shanghai.

Ce qui nous a moins plu :
Philippe : avoir eu mal au dos pendant une semaine, le dernier match de l’équipe de France
Marie : les piqures de moustique à Shanghai et encore pire à Onna (malgré les deux anti-moustiques locaux, ils sont vraiment voraces) , les lits jumeaux.

Nous avons été étonnés par :
Philippe : le respect des règles par les japonais et leur sens de l’organisation.
Marie : beaucoup plus facile de communiquer en anglais (bon d’accord, il y a encore des grosses bases américaines sur l’ile), les yeux ronds des bébés japonais quand ils nous regardent et qui n’ont sans doute jamais vu de « caucasiens », le saucisson acheté au supermarché aujourd’hui (et très bon !!!), le wifi dans notre chambre qui fonctionne bien mieux que ce qui était annoncé.

 

Moon Beach Hotel

Laisser un commentaire

Fermer le menu