Septième semaine de notre tour du monde

Cette septième semaine nous a vu quitter Kyoto, séjourner à Toba en bord de mer et arriver à Tokyo… toujours sous la canicule.

La seule petite anecdote concernant notre départ de Kyoto pourrait être notre « lenteur » à descendre du train à ce qui devait être le terminus lors d’une correspondance… Le temps que nous ramassions nos sacs sans nous presser, le train repartait déjà pour un mini trajet de 3 minutes… nous avons pu attraper le train d’après et arriver une heure plus tard  en repartant dans l’autre sens… A noter : je n’étais même pas été stressée 🙂

Après ce petit contre-temps, nous sommes donc arrivés à Toba, joli port de pêche (23.000 habitants) où nous avons séjourné dans deux hôtels, 3 nuits à chaque fois. L’idée était de nous reposer, de sortir des grandes villes et d’avoir un peu d’air marin… objectifs atteints (avec à peine 25km à pied sur la semaine). 

Mais le choix de Toba plutôt qu’une autre ville de bord de mer est surtout lié aux « ama », pêcheuses en apnée, que l’on trouve le long de cette côte et qui m’ont toujours fascinées. Nous avons pu les voir lors d’une visite au joli musée de la perle.  Kokichi Mikimoto, originaire de Toba, est le premier à avoir créé les perles de culture. Le musée retrace son histoire mais fournit surtout beaucoup d’informations sur la culture des perles, son histoire… Nous avons passé un bon moment avec une jeune française y travaillant et qui nous fourni toutes les explications nécessaires. Bien-sûr un magasin propose des perles avec une gamme de prix très étendue. 

Après cette instructive visite nous avons fait une croisière dans la baie de Toba, sur un bateau un peu kitsch avec des déesses et des crevettes géantes… et nous avons pu profiter de l’air marin ! 

En principe les touristes qui viennent dans cette région (et nous n’en avons pas vu beaucoup) font le déplacement pour aller visiter le temple d’Ise, le sanctuaire shinto le plus sacré du Japon… On avoue : on n’a pas eu le courage, même si ce n’était qu’à quelques kilomètres de Toba… Il faisait hyper chaud, des sanctuaires nous en avons vus un certain nombre… Et après avoir lu que seuls la famille impériale et les hauts dignitaires pouvaient accéder au temple dans son ensemble, nous avons abandonné toute idée de nous y déplacer…  

La grande découverte de notre séjour à Toba fut de nous rendre dans l’Onsen de notre premier hôtel (ryokan). Il s’agit de bains chauds collectifs, alimentés par des sources thermales. Un grand nombre de codes en régissent l’usage – que nous avons bien appris avant d’y descendre… d’ailleurs c’était le seul document traduit en anglais dans notre chambre ! On s’y rend en kimono mis à disposition par l’hôtel, hommes et femmes sont séparés, on s’y baigne nu après s’être lavé avec une grande application. Les bassins peuvent être intérieurs ou extérieurs. Le « plus » dans notre Ryokan, partenaire de Mikimoto : l’eau des bassins extérieurs étaient enrichie avec du collagène et autres substances issues des huîtres… une merveille ! En sortant, on ne se rince pas pour garder les bienfaits du bain puis on remonte se reposer dans sa chambre en s’hydratant beaucoup…

Nos hôtels cette semaine

Le Shiojitei est donc un ryokan, un hôtel traditionnel japonais, où l’on se baigne donc dans un Onsen, où la chambre est équipée de futons et où l’on se promène en kimono offert par l’établissement (même au petit-déjeuner). 

Le Thalassa Shima avec de véritables repas gastronomiques, que ce soit au restaurant japonais ou français, et surtout où l’on a eu tous les matins un fantastique petit-déjeuner (dans le TOP 5 des meilleurs de tous nos voyages). Des oeuvres d’art contemporain comme des bronzes de Nikki de St Phalle ou un surprenant « bateau zizi » (Repetitive Vision, Phallus Boat de Yayoi Kusama). Nous avons largement profité de la plage et de longues baignades dans le Pacifique qui était à une température idéale. 

Ce qui nous a beaucoup plu

Philippe : le Ryokan, le musée Mikimoto, les repas gastronomiques et les oeuvres d’art contemporain du Shima, se baigner dans le Pacifique, le Saké. 
Marie: les baignades dans l’Océan Pacifique (une première pour moi), les repas au Shima mais aussi dans les petits restaus avec les locaux dans Toba, les pêcheuses de perles chez Mikimoto, le train rapide Shinkansen entre Nagoya et Tokyo. 

Ce qui nous a beaucoup moins plu : 
Ne pas manger (beaucoup) d’huitres alors que nous étions entourés de parcs à huitres dans la baie ! 

Nous avons été étonnés par : 
L’Onsen : agréablement surpris, nous ne pensions pas que ça nous plairait autant…  (il faut dire que les bains aux perles de Mikimoto étaient un vrai bonheur!)

Un petit résumé de notre semaine dans « une minute… à Toba ».

Laisser un commentaire

Fermer le menu